REGIE










REGIE



génération-trail


Generation-trail

















Marathon des Sables !


1200 à l'assaut du désert marocain... et un plateau de choix pour cette 32ème édition !
La 32ème édition du Marathon des Sables se déroulera du 7 au 17 avril et réunira 1200 concurrents provenant de 51 pays pour affronter les 250km (en 6 étapes) dans le Sahara marocain. Plus qu’une épreuve sportive, le Marathon des Sables est une aventure. Le MDS hante désormais les songes de milliers de personnes ; les uns se réveillent en se disant « un jour peut-être », les autres s’entraînent d’arrache-pied pour prendre le prochain départ dans quelques jours... L’objectif de chaque concurrent ? Franchir la ligne d’arrivée et recevoir la médaille de finisher.

Pourquoi s’inscrire à une telle épreuve ? Si les raisons de s’engager sur le MDS sont aussi nombreuses qu’il y a d’inscrits, le goût du défi, l’envie de se confronter à ses limites, le besoin de prendre une pause dans une vie trépidante reviennent souvent.

Les femmes à suivre pour la victoire :
Cette 32ème édition s’annonce particulièrement disputée dans la catégorie féminine. Pour la première place, il faudra surveiller de près Nathalie MAUCLAIR, deuxième en 2016, Elisabet BARNES, victorieuse en 2015, Fernanda MACIEL, troisième en 2016, et Émilie LECOMTE, néophyte sur la course. Toutes les quatre ont le potentiel physique et mental, ainsi que l’expérience pour s’illustrer cette année. Mais sur leurs traces cavaleront une demi-douzaine d’autres femmes capables de bouleverser la hiérarchie, comme Aziza RAJI, l’espoir des Marocains, cinquième en 2016

Aziza RAJI (Maroc)
Emilie LECOMTE (France)
Nathalie MAUCLAIR (France)
Mélanie ROUSSET (France)
Fernanda MACIEL (Brézil)
Nahila HERNANDEZ (Mexique)
Marie-Eve TRUDEL (Canada)
Elisabet BARNES (Suède)
Amy COSTA (Etats-Unis)
Kerri KANUGA (Îles Caïmans)

Fernanda MACIEL : « Je suis très excitée en attendant la course, je suis sûre que je vais y passer un très bon moment. Les nuits dans le désert m’inspirent. »

Marie-Eve TRUDEL : « Les derniers mois j'ai fait plus de longues distances, presque toujours avec mon sac chargé, en affrontant les intempéries de l'hiver québécois, tempêtes de neige, verglas, pluie et grand froid ! Bien hâte de courir sous le soleil ardent du Maroc. »

Amy COSTA : « Je me sens bien et j’ai pris l’habitude de courir avec mon sac-à-dos plein du matériel dont j’aurai besoin pendant la course. »

Kerri KANUGA : « Je me prépare aussi mentalement au manque de café durant la course. Ça pourrait paraître ridicule à certains, mais le café est mon pêché mignon et m’aide souvent à débuter la journée ! »

Les hommes à suivre pour la victoire :
Ils ne portent pas respectivement les dossards 1-2-3-4 pour rien : Rachid EL MORABITY, Samir AKHDAR, Aziz EL AKAD et Abdelkader EL MOUAZIZ seront les hommes forts et le tenant du titre, Rachid EL MORABITY, en sera bien sûr le grand favori. Verra-t-on un non-Marocain sur le podium cette année ? Si ça devait être le cas, il pourrait bien s’agir d’Andy SYMONDS ou de Miquel CAPO SOLER

Rachid EL MORABITY (Maroc)
Samir AKHDAR (Maroc)
Aziz EL AKAD (Maroc)
Abdelkader EL MOUAZIZ (Maroc)
Mustapha AIT AMAR (Maroc)
Mohamed EL MORABITY (Maroc)
Andy SYMONDS (Royaume-Uni)
Miquel CAPO SOLER (Espagne)
Damian HALL (Royaume-Uni)
Nathan MONTAGUE (Royaume-Uni)
Nicolas CERISER (France)
Luca PAPI (Itlaie)

Andrew SYMONDS : « J’attends impatiemment cette course – ce sera vraiment différent de tout ce que j’ai fait jusqu’à présent ! »

Damian HALL : « Je suis impatient de partager une tente avec des gars puants, affamés et fatigués, et d’avoir du sable qui s’infiltre dans le moindre interstice. »

Nathan MONTAGUE : « J’ai des objectifs personnels : mes propres médailles de bronze, d’argent et d’or. Le bronze, ce serait finir la course ; l’argent terminer premier Britannique ; l’or, faire la meilleure place qu’un Britannique ait jamais faite sur cette course. »




























© Création du site internet : Peggy Chopin - Mentions légales